» Le mot du maire » Conseil municipal » Calendrier des séances » Budget » Règlements » Procès-verbaux » Publications et rapports » Carte municipale
Imprimer
  

Prix du patrimoine de St-Anaclet, 1re édition 2015

Les gagnants sont !

Colette de Courval et Fernand Ruest

   pour leur maison Bouillon-Ruest au 2, Principale Ouest, ancien magasin général

maison_bouillonruest.jpg

Catherine Gélinas et Frédéric McSween pour leur maison Lavoie au 53, rue de la Gare

maison_lavoie.jpg

 



  SAINT-ANACLET EN QUELQUES BRIBES D'HISTOIRE

Le 8 mars 1696, le gouverneur Frontenac concède la seigneurie de Lessard à Pierre de Lessard et à barbe Fortin. Pendant 200 ans, le territoire de Saint-Anaclet a subi bien des modifications territoriales suite à des échanges et à des annexions. La proclamation d’érection civile de Saint-Anaclet date du 9 mai 1859 et le dépôt d’un premier cadastre définissant les premières limites territoriales de la municipalité. En 1892, la municipalité agrandit son territoire avec l’annexion du Canton Neigette.


Le 7 août 1945, un violent incendie au Couvent des Sœurs du Saint-Rosaire se propage et détruit le centre du village. Une partie de la rue Banville et de la rue Principale, à l’ouest de l’église partent en fumée. Mais il aura suffi de quelques années pour que de nouvelles constructions effacent les traces de ce désastre.


Après la période d’exode rural, la population de Saint-Anaclet s’accroît depuis la fin des années 1960. C’est le phénomène d’urbanisation : la population de St-Anaclet passe de 1 450 en 1966 à plus de 3 000 en 2012. L’industrie forestière décline et la transformation du secteur agricole réduit le nombre de fermes remplacées par de grandes exploitations. De nouveaux développements viennent s’ajouter aux axes urbains d’origine que forment les rues Principale et de la Gare. La Municipalité se dote de nouvelles infrastructures et ajoute des services à ses contribuables toujours plus nombreux.


Les années 2000 suscitent beaucoup d’effervescence. Le sentiment d’appartenance, qui résiste à la proximité de la ville centre et à la tentation des fusions, s’exprime le 23 avril 2001 par une résolution du Conseil municipal qui signifie notre refus d’être annexé à Rimouski. De nouvelles rues et un parc industriel sont aménagés. Et le développement continue au XXIe siècle…


Et que dire de la nature et des grands espaces à St-Anaclet! Le secteur Neigette avec sa chute, sa rivière, son pont couvert est particulièrement prisé des amateurs de plein air. Le Sentier national qui passe tout près du four à chaux est un autre site à découvrir. Tout cela à proximité de la ville centre et des services. Voilà de bonnes raisons pour inciter des familles à venir s’établir à St-Anaclet.

poursuivons.gif



1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Page suivante


                         Copyright © 2009 - 2016 PQM.net - Intégration et mise à jour : Municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard